Curare

POISON D'ORIGINE VEGETALE         

LE   CURARE

Le mot Curare vient d'un mot indigène " ourari " qui signifie '' la mort qui tue tout bas ".Le curare est un poison végétal d'Amérique du sud fabriqué à partir d’une substance extraite de certaines lianes d'Amazonie comme le Chondodendron tomentosum et le Strychnos toxifera. Il est utilisé par certains Amérindiens et Aborigènes comme poison, qu’ils mettent sur la pointe des flèches de leur sarbacane. Cette arme de chasse est toujours utilisée par les tribus de chasseurs-cueilleurs d'Amérique du Sud et d'Asie du Sud est. Silencieuse, les chasseurs peuvent tuer plusieurs animaux dans un même groupe sans les effrayer. L’animal touché ne prête pas attention à cette piqure qui lui sera pourtant fatal quelques instants plus tard. Paralysé il tombera au pied du chasseur qui n’aura plus qu’à le ramasser. L’animal reste comestible, car ce poison n'est actif que par voie sous-cutanée, il n’est pas actif s’il est ingéré ou étalé sur la peau (sans coupure).


          toxifera          Waorani

                     Strychnos toxifera


 

SON   ACTION

 

Le curare agit en bloquant la jonction neuromusculaire des muscles striés squelettique (biceps, triceps etc.), les empêchant ainsi de se contracter. Le diaphragme (muscle principal de la respiration) est aussi affecté par l’effet de cette toxine l’empêchant de remplir son rôle. La mort survient par asphyxie en quelques minutes, par paralysie du système respiratoire.

 

SA   FABRICATION 

 

La fabrication d'un curare est  réalisé à partir d'une liane, la  Strychnos toxifera ou le Chondodendron tomentosum (il en existe d’autre). Cette liane est ramassée et l'écorce est râpée, car c'est dans cette partie que l'on trouve les alcaloïdes curarisants comme la curarines et la tubocurarine. L'écorce est placée dans un filtre avant d’être  lavé à l'eau qui s’écoule rouge. Le liquide obtenu est ensuite chauffé  jusqu'à ébullition pendant une dizaine de minutes puis placé sur feu doux durant plusieurs heures, permettant une concentration par évaporation de l'eau. Quand le poison est suffisamment concentré, il devient épais de couleur noirâtre. Le curare ainsi obtenu, conserve ses propriétés pendant plusieurs mois.


fab curare

c'est prêt !


Petite touche finale, ils utilisent les dents de la mâchoire d'un piranha afin d'affiner leurs flèches. Ils effectuent ensuite, sur deux ou trois centimètre, une vingtaine de petits tours  autour de la pointe ce qui lui permet  de se détacher et de rester dans l'animal, laissant le temps d'agir au curare .


                      

           piranhas          Darts curare